Conseils pour obtenir le financement de votre formation

Vous souhaitez suivre une formation, mais vous n’avez pas les moyens nécessaires pour subvenir aux frais ? Le gouvernement a mis en place plusieurs dispositifs prédestinés à financer les formations professionnelles. Mais qui peut en bénéficier ? Et quelles sont les conditions d’éligibilité.

Salarié : comment financer sa formation ?

Les aides envisageables varient en fonction du type de contrat. Pour une personne sous CDI, il doit être salarié depuis au moins 24 mois, dont les 12 derniers mois au sein de son entreprise actuelle. Si un plan de formation a été prévu dans votre boite, vous n’aurez pas à débourser un sou. Vous pouvez aussi vous tourner vers le CIF ou Congé Individuel Formation. Ainsi, une partie ou la totalité des frais seront à la charge des organismes qui gèrent le CIF : le Fongécif ou l’Opacif.

Par contre, si vous êtes sous CDD, vous devez compter au moins 24 mois de travail ferme pendant les 5 dernières années et être salarié pendant 4 mois durant l’année en cours. Même si vous n’êtes pas en activité, vous pouvez vous former grâce au CIF-CDD. En revanche, faites valoir votre droit au CIF si vous êtes salarié actuellement.

Vous êtes un intérimaire ? Renseignez-vous auprès du fonds d’Assurance Formation du Travail Temporaire pour trouver un financement pour une formation.

Demandeurs d’emploi : quelle solution de financement ?

Si vous figurez parmi les demandeurs d’emploi et que vous souhaitez approfondir vos connaissances, vous pouvez suivre une formation. D’ailleurs, plusieurs aides sont mises à votre disposition pour financer votre formation professionnelle. Le Compte Personnel de Formation ou CPF vous ouvre droit à plusieurs heures de formation gratuites qui vous permettront d’alléger les charges.

Si vous percevez une indemnité de la part de Pôle Emploi, il se peut que vous soyez éligible à l’ARE (l’aide au retour à l’emploi), une aide qui vous permettra de financer une partie de votre formation. Il ne faut pas non plus hésiter à se renseigner à la mairie, à la CAF, aux conseils départementaux… pour connaître les aides possibles. Choisissez une formation éligible à ces différentes aides.

Les autres professions : comment financer sa formation ?

Les fonctionnaires peuvent jouir d’un congé de formation professionnelle (CFP). La condition ? Travailler dans l’administration publique pendant au minimum 3 ans. Par contre, si vous envisagez de changer de poste, le congé ne doit pas excéder 6 mois.

Pour les entrepreneurs et ceux qui travaillent pour leur propre compte, grâce à l’Association de Gestion du Financement de la Formation des Chefs d’Entreprises (AGEFICE), vous pouvez financer votre formation à hauteur de 2 000 euros par an. Cependant, il faudrait être inscrit à l’URSSAF et choisir dans la liste de formations éligible.

Qu’est ce qu’un bilan de compétences ?
Pourquoi suivre une formation ?