Immersive learning : concrètement comment ça se déroule ?

Apprendre c’est acquérir des connaissances et de l’expérience. Pour y parvenir, il est nécessaire d’adopter plusieurs approches. La plus répandue est sans conteste les cours théoriques où une personne transmet son savoir à son audience. Mais cette tendance risque de changer avec les prouesses technologiques actuelles. Tout récemment, on entend parler de l’immersive learning, un nouveau concept qui est orienté vers la pratique.

Quand la technologie s’associe avec la pédagogie

L’apprentissage immersif consiste à placer un individu dans un environnement virtuel où il pourra mettre en pratique ses compétences. Pour cela, il sera nécessaire de créer une multitude de scénarios à des fins de formation. L’avantage est que les erreurs qu’il aura commises dans ce simulateur n’auront aucun impact dans la réalité. La difficulté réside dans la manière de reproduire un décor qui se rapproche de la vie. C’est sur ce point que les nouvelles technologies entrent en action. On parle alors de réalité augmentée et virtuelle ou encore de VR, une méthode permettant de briser la frontière entre le réel et le virtuel. Divers établissements se sont spécialisés dans ce domaine. C’est par exemple le cas pour Reality Academy qui est un pionnier dans la formation professionnelle moderne.

La VR : un formidable outil d’apprentissage

Cette technologie commence dans l’univers du jeu vidéo. Elle a été conçue afin d’accentuer l’immersion dans les jeux et d’offrir une expérience plus réaliste. Un tel exploit peut être réalisé de plusieurs manières. La plus courante nécessite divers équipements, dont le fameux casque VR. Le dispositif est équipé de deux écrans conçus pour couvrir les yeux. Cela permet d’obtenir un rendu stéréoscopique reproduisant parfaitement les reliefs. Divers capteurs sont utilisés pour adapter l’image en fonction des gestes et des mouvements du sujet. Il est même possible d’adjoindre des manettes ou des gants pour interagir avec le décor virtuel. Pour aller plus loin, on peut aussi installer des dispositifs permettant de simuler diverses conditions comme la chaleur, le froid voire des chocs. La seconde solution utilise la même approche sauf qu’à la place du casque, on se sert d’une salle de réalité virtuelle où les images sont projetées sur les 4 côtés, le sol et le plafond. La réalité augmentée est beaucoup plus simple puisqu’il s’agit cette fois-ci de projeter le virtuel sur le réel. Elle peut se faire via une tablette ou un smartphone.

Des formations plus engageantes pour les salariés

Une séance d’immersive learning est orientée vers la pratique. Elle débute par quelques consignes concernant les objectifs de la formation. Place ensuite à l’immersion dans l’environnement virtuel, une étape où le sujet passe d’un statut d’observateur à celui d’acteur. Tout comme dans les jeux vidéo, il sera confronté à une situation bien spécifique. Dans ce monde numérique, il sera alors possible de tester une infinité de procédure, de s’entrainer autant de fois qu’on le souhaite.

Immersive learning : Les bonnes raisons d’y succomber
L’immersive learning : simple tendance ou véritable révolution pédagogique ?